AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Over the Rainbow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

× pseudo : Squirowl.
× messages : 12
x points : 15
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : 22 ans

MessageSujet: Over the Rainbow    Mer 26 Oct - 21:02
Suliac Montsart

« vous n'avez très certainement pas les défauts de vos qualités !  »
Ω Prénom : Suliac Ω Nom  : Montsart Ω Âge : vingt-deux ans Ω Profession / Occupation : Secrétaire médical Ω Quartier de résidence : ici Ω Statut civil : en couple. Ω Orientation sexuelle : homosexuel Ω une passion : la littérature Ω un vice : la luxure, surtout quand ça concerne son homme Ω votre groupe : La luxure, du coup

On dit de moi que je suis défaut principal
Je suis quelqu’un sur qui on peut compter. On peut m’appeler à tout moment de la journée et de la nuit que je répondrai toujours présent. Mais, à être trop généreux, j'ai tendance parfois à me faire avoir à force de trop de naïveté. Malgré tout, j'aime rendre service et faire plaisir aux autres, peut-être parce que je n’ai pas eu cette chance dans mon passé. Quand j'ai quelque chose en tête, j'aime aller au bout de mes réalisations. je ne suis pas vraiment entêté, puisque je peux reconnaître mes torts sans problèmes, mais j'aime les choses bien faites et j'y fais attention. Je suis quelqu’un de sensible, voire même un peu trop parfois. La moindre contrariété peut m’angoisser. Mon histoire avec mon homme en est la preuve vivante. Le fait que ma mère m’ait rejeté a fait de moi un instable émotionnellement. Je ne suis jamais sûr de moi, et  je doute toujours de ce que je fais. Par contre, jamais je ne verrai le mal chez les autres, ce qui fait de moi quelqu’un de malléable et d’influençable. Mes précédentes histoires d’amours n’en étaient pas vraiment, ce qui fait que parfois je doute beaucoup dans ma relation avec Oli. Malgré le fait que je l'aime beaucoup mon métier de secrétaire médical, car je suis au contact des personnes, j'aimerais bien reprendre mes études, peut-être dans le social. Je n’ai pas peur du changement, la preuve on a décidé, sur un coup de tête de déménager à Paris avec oli pour changer totalement de vie.
c'est une question de principes
Ω Qu'est-ce qui fait de vous quelqu'un d'horrible ? Oh, pas grand chose, on dit souvent de moi que je suis doux comme un agneau, alors dire que je suis horrible, c'est presque irréel. La seule chose que l'on peut me reprocher c'est parfois d'être un peu trop vindicatif dans mes paroles quand je suis en colère. Mes paroles peuvent parfois dépasser mes pensées, et généralement je le regrette rapidement.

Ω Quel est le défaut qui vous agace le plus chez les autres ? Généralement quand je rencontre quelqu'un qui semble un peu trop narcissique ou sûr de lui, j'ai du mal à le supporter. Le fait de ne se regarder que le nombril, c'est assez agaçant, mais c'est peut-être parce que j'ai du mal à concevoir que l'on ne peut se regarder sans voir les autres.  

Ω Que vous inspirent les parisiens  ? Les parisiens, pour moi c'est des gens du nord, vu que je viens du Sud, Paris c'est déjà un peu trop haut, mais bon. Espérons que le temps est aussi beau que dans le sud. Et bon, on m'a toujours dit que les parisiens étaient lunatiques, et de mauvaise foi. Maintenant, j'aurais l'occasion de me faire ma propre idée.

Ω Quelle est la pire chose que vous ayez faite ? La pire chose ? Je n'ai jamais vécu dans l'excès,et je réprouve les gens qui boivent trop d'alcool. Je ne suis donc pas du genre à en abuser. Mais si je dis réfléchir à quelque chose qui a changé ma vie mais pas du bon côté, je dirais que c'est le jour où j'ai osé dévoiler mon homosexualité à mes parents. Même si je ne regrette pas ma décision, j'aurais pu le faire avec plus de douceur et pas en provoquant ma mère en sachant pertinemment qu'elle le prendrait mal. J'y ai même ajouter une once de provocation. Du coup, je me suis retrouvé SDF adolescent. Et ça a probablement changé beaucoup de chose. Mais parfois les mauvaises choses ont du bon.

Ω Quelle est votre meilleure qualité ? Ma meilleure qualité est probablement l'attention que je peux porter aux autres. J'ai toujours été du genre à faire passer les autres avant ma propre personne, parfois au péril de ma santé. Et c'est quelque chose qui ne changera jamais. Je suis et resterais un gentil.

Ω Qu'appréciez-vous le plus chez les autres ? Si je suis altruiste, j'apprécie énormément quand les autres sont aussi généreux, mais qu'ils osent dire les choses en face, en faisant attention. Même si parfois j'ai l'impression de demander beaucoup aux autres, ce que j'attends vraiment c'est que l'on soit humain, et compréhensible avec les défauts des autres. C'est pas trop demander, si ?
Ω Pseudo : Squirowl. Ω Prénom : Maëva Ω Âge : 27 ansΩ Présence sur le forum : Tous les jours Ω Crédits : Night Sky Ω Code du règlement : eiffel tower Ω Commentaires / remarques : J'ai hâte de jouer avec vous <3  Ω autres précisions : ici  


Dernière édition par Suliac Montsart le Mer 26 Oct - 23:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Squirowl.
× messages : 12
x points : 15
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : 22 ans

MessageSujet: Re: Over the Rainbow    Mer 26 Oct - 21:03
Décadence, déchéance

« vous n'avez très certainement pas les défauts de vos qualités !  »

Suliac c’est quelqu’un sur qui ont peut compter. On peut l’appeler à tout moment de la journée et de la nuit qu’il répondra toujours présent. Mais, à être trop généreux, il a tendance parfois à se faire avoir à force de trop de naïveté. Malgré tout, il aime rendre service et faire plaisir aux autres, peut-être parce que lui n’a pas eu cette chance dans son passé. Quand il a quelque chose en tête, il aime aller au bout de ses réalisations. Il n’est pas vraiment entêté, puisqu’il peut reconnaître ses torts sans problèmes, mais il aime les choses bien faites et il y fait attention. Suliac est quelqu’un de sensible, voire même un peu trop. La moindre contrariété peut l’angoisser. Son histoire avec son homme en est la preuve vivante. Le fait que sa mère l’ait rejeté en a fait un instable émotionnellement. Il n’est jamais sûr de lui, et doute toujours de ce qu’il fait. Par contre, jamais il ne verra le mal chez les autres, ce qui fait de lui quelqu’un de malléable et d’influençable. Ses précédentes histoires d’amours n’en étaient pas vraiment, ce qui fait que parfois il doute beaucoup dans la relation avec Oli. Malgré le fait qu’il aime beaucoup son métier de secrétaire médical, car il est au contact des personnes, il aimerait bien reprendre ses études, peut-être dans le social. Il n’a pas peur du changement, la preuve ils ont décidés, sur un coup de tête de déménager à Paris avec oli pour changer totalement de vie. (256)
**
2 ans. : Je suis un petit ange. Selon ma famille, je suis promu à un avenir brillant. Chirurgien ou quelque chose dans ce genre-là. Enfin on veut surtout se donner bonne figure. Je suis le dernier d’une fratrie de trois. Un grand frère et une grande sœur. Il paraît aussi que je suis un bambin tout à fait adorable. J’étais d’ailleurs le jouet adoré de mon frère et de ma sœur qui adorait s’occuper de moi quand ça les prenait, avant de me larguer sans un regard en arrière. Dans la famille je ne manque de rien, jouet, habit, tout est neuf et changé régulièrement, mes parents aimaient bien montré leur richesse. Je ne m’en plaignais pas, j’avais toujours ce que je voulais sans même demander. Mais, je ne me sentais pas spécialement heureux, j’ai commencé à montré, à l’âge d’un an et demi, un certain renfermement sur ma personne, il me manquait quelque chose, mais je ne savais pas trop quoi, j’étais trop petit pour comprendre que les carences affectives, telles qu’elles soient, pouvaient affecter un bébé.

10 ans. : j’ai appris à lire de manière précoce. Dès que j’ai su tenir un livre en main, je m’y suis refugié corps et âmes. La lecture pour moi m’offrait tout ce que mes parents ne savaient m’offrir. Dès que j’avais un moment de libre, on me voyait traîner avec un bouquin dans les mains. Au grand dam de mes parents qui désespéraient de m’offrir quelque chose de nouveau, que personne n’avait. Mais je ne jouais pas, je préféré avoir le nez plongé dans un livre, assis sur mon lit. J’avais compris depuis longtemps que je ne pouvais pas espérer plus que des attentions matérielles de mes parents, même si une relation un peu plus construite se développait avec mon père. Ma mère était trop centrée sur son apparence que je devais simplement me contenter de cadeaux qui ne me plaisaient pas. J’étais assez renfermé sur moi-même, je n’avais pas beaucoup d’amis à l’école, mais c’était loin de me déranger.

15 ans : déménagement à Biarritz. Dans une belle villa, tout ce qu’il y a de plus clinquant. J’étais un ado rebelle, je mettais des jeans, ce que ma mère détestait car elle trouvait que ça faisait trop racaille, et surtout pas bourgeois comme eux. Je me rebiffais en refusant d’aller aux célébrations religieuse. Car j’ai oublié de préciser que mes parents étaient de fervent catholiques, plutôt du genre traditionnel. Toute forme d’autorité parentale je la refusais. J’estimais que mes parents, ne s’occupait pas vraiment de moi quand leurs apparences n’étaient pas en jeu et qu’ils avaient donc ainsi perdu tout droit sur ma personne. Je n’étais pas vraiment méchant au fond, mais je savais désormais m’occuper de moi-même, ils n’avaient plus le droit de régenter ma vie selon leurs visions, qui ne me correspondaient pas du tout. Je n’étais plus le petit adorable, mais l’adolescent rebutant, que l’on ne veut surtout pas voir aux diners d’affaires et autre. La relation avec mon frère et ma sœur se sont fortement dégradées, on n’avait vraiment aucun point commun entre nous.

16 ans : Je suis gay. C’est un fait que personne ne pourra changer. Au grand désespoir de mes parents, qui avaient déjà tenter de me présenter des jeunes filles, tout ce qu’il y a de jolies, bien sûr, mais elles me laissaient de marbre. Les poitrines mâles, par contre, faisaient palpiter mon cœur. Ma mère n’a jamais accepté mon homosexualité, et probablement le fait que je n’acceptais pas de me conformer à leur idée de la normalité. Le même soir je me retrouve à la rue, ma mère refusant d’héberger un enfant du diable, comme elle m’appelait désormais. Je ne lui ai plus jamais parlé depuis ce soir-là. J’ai encore quelques contacts avec mon père, mais c’est assez rare, et plus aucun lien avec mon frère et ma sœur. C’est dans cette même période que je rencontre Elias, un jeune qui était dans ma classe en première. C’était ma première histoire d’amour et j’y croyais dur comme fer. Mais, pour lui, je n’étais qu’une expérience de plus, qu’un pauvre naïf qui s’est fait lamentablement avoir. C’est au bout de quatre mois que j’ai découvert qu’il fréquentait un autre gars. La désillusion totale. Mais j’étais seul pour surmonter tout ça. Je vivais dans un foyer pour jeunes, je n’étais pas malheureux mais je n’avais pas franchement d’amis, à part mes livres.

17 ans et demi. : seconde histoire, et, en grand sentimental, j’ai plongé de nouveau corps et âme dans cette histoire qui s’est vite dévoilée toxique. Oh, il ne me trompait pas, j’étais sûr de ce côté-là. Mais, il arrivait parfois qu’il est la boisson facile dans les soirées, et dans ce cas, sa main pouvait se faire lourde. Mais, étrangement je ne partais pas peut-être parce que je croyais qu’il m’aimait, peut-être parce que je n’avais pas une vraie notion de ce qu’était l’amour. Mais, un an plus tard, Matthieu, de son prénom, a décidé de me laisser, comme une vieille chaussette usagée. J’en ai souffert, et j’ai commencé à me méfier des histoires d’amour, préférant rester célibataire et plonger dans les romances à travers les libres.

22 ans. : Cinq ans ont passé et beaucoup de changement. Je suis désormais en couple, étonnant moi qui disait préférer rester célibataire. Mais j’avais posé les yeux sur Oli. L’évidence sous mes yeux. Ça serait lui et personne d’autre. J’en étais persuadé. Et même s’il a fallu de long mois avant que l’on ne s’adresse la parole, et pour un simple bonjour. On se croisait à la librairie où j’étais client régulier. Il a fallu encore plusieurs semaines et un drame pour que ça nous rapproche. Oli avait sombré dans l’enfer de la drogue et de la dépression. À force de recherche j’avais fini par le retrouver et prendre soin de lui. On s’était mis en couple, et même si tout n’était pas rose et quelque peu fragile, les sentiments étaient vraiment là, et j’avais confiance dans les sentiments d’Oli. Mais la maladie de sa sœur a eu raison de notre couple, laissant un vide phénoménal au creux de mon cœur. La déchéance de cette séparation a laissé un corps à l’état de zombie. Ce sont de longues semaines de désert où je survis plus que je ne vis. Mais on finit par se retrouver, parce que l’on a besoin de l’autre pour sa santé. Malgré tout le drame fauche encore Oli. Injustice totale. Je ne peux que l’épauler dans cette épreuve tout en me sentant impuissant. Je ne disais rien, je ne pouvais qu’observer silencieusement ta chute. Je me renfermais doucement sur moi-même. Personne n’était là pour voir cette déchéance, à part Oli, qui était trop pris par ses propres problèmes, et que je ne pouvais même pas aider.
Au milieu de tout ça, ma mère a refait surface. Comment elle a réussi je n’en sais rien, mais son argent a probablement aidé. En plus de ça, Oli avait disparu je ne sais où, montant mon inquiétude à son summum. La faiblesse dans laquelle j’étais plongé était un avantage pour ma mère. Elle s’en saisit pour tenter de me ramener du côté de la lumière, comme elle disait. Elle voulait que je quitte Oli, qui était toxique pour moi. Je n’ai pas voulu l’écouter, mais cela m’a encore fait plonger dans une tristesse infinie. J’avais juste trouver la force de rayer définitivement ma mère de ma vie, ainsi que tout ma famille. Je n’avais plus qu’Oli, qui venait de réapparaître, sortie de cure de désintoxication. Il m’avait fait ce cadeau, comme une lueur d’espoir à laquelle m’accrocher. Sur un coup de tête nous voilà parti à Paris, pour une nouvelle vie. Quitter un lourd passé pour aller de l’avant.


Dernière édition par Suliac Montsart le Lun 31 Oct - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : delancey.
× messages : 90
x points : 29
× date d'inscription : 23/10/2016
→ âge : 35 yo.

MessageSujet: Re: Over the Rainbow    Mer 26 Oct - 21:42
le prénom est des plus originaux, et ce début ( ou fin ? ) de fiche promets. En tous les cas, bienvenue ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Squirowl.
× messages : 12
x points : 15
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : 22 ans

MessageSujet: Re: Over the Rainbow    Mer 26 Oct - 21:45
MErci beaucoup I love you I love you
Plutôt fiche en cours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Drizzle
× messages : 32
x points : 8
× date d'inscription : 09/10/2016
→ âge : 32 ans

MessageSujet: Re: Over the Rainbow    Mer 26 Oct - 22:54
Bienvenue, bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Squirowl.
× messages : 12
x points : 15
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : 22 ans

MessageSujet: Re: Over the Rainbow    Mer 26 Oct - 23:00
Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : BOHEMIAN RHAPOSDY
× messages : 138
x points : 121
× date d'inscription : 01/10/2016
→ âge : 20 ans

MessageSujet: Re: Over the Rainbow    Jeu 27 Oct - 0:34
Qu'il est mignon
Bienvenue sur le forum, & bon courage pour ce qu'il reste de la fiche I love you. N'hésite pas à venir flâner avec nous sur la CB

_________________
another one bites the dust
Are you happy, are you satisfied, How long can you stand the heat ? Out of the doorway the bullets rip... to the sound of the beat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Squirowl.
× messages : 12
x points : 15
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : 22 ans

MessageSujet: Re: Over the Rainbow    Ven 28 Oct - 14:01
MErci : I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : TheBlackWook
× messages : 72
x points : 17
× date d'inscription : 08/10/2016
→ âge : 24 ans

MessageSujet: Re: Over the Rainbow    Ven 28 Oct - 16:40
Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Squirowl.
× messages : 12
x points : 15
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : 22 ans

MessageSujet: Re: Over the Rainbow    Ven 28 Oct - 21:15
MErci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Bohemian Rhapsody
× messages : 190
x points : 127
× date d'inscription : 13/10/2016
→ âge : 31 ans

MessageSujet: Re: Over the Rainbow    Mar 1 Nov - 2:02
BRAVO, TU ES OFFICIELLEMENT VALIDÉ(E)


J'ai beaucoup aimé ta fiche Du coup, j'ai aussi hâte de voir comment tu vas faire évoluer tout ça

Je t'invite d'ores et déjà à aller créer ta fiche de liens en n'oubliant pas de la compléter un minimum pour que les membres puissent avoir une idée de ton personnage ce qui leur permettra de trouver plus facilement des liens   Toute la gestion courante et les demandes afférentes à ton personnage se trouvent par ici.

Tu trouveras également ici même un petit registre des lieux disponibles pour rp sur le forum.

Enfin, n'hésite pas à contacter le staff si tu as la moindre difficulté sur le forum, pour trouver des liens, rp, ou pour toute autre raison

Have fun  

_________________
sorry that I couldn't get to you
c'est ma peine ma peine plus que la haine... oh ma route, oh ma plaine... dieu que j'ai mal. au diable toi et tes apôtres, je m'en vais. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Over the Rainbow    
Revenir en haut Aller en bas
 

Over the Rainbow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liquid Rainbow...♪ |libre|
» Rainbow Quest
» [LAN] Rainbow Six Vegas 2
» Rainbow Entertainment
» Un chanteur de poids à redécouvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE TERRIBLE PEOPLE  :: I LOVE RIEN, I'M A PARISIEN :: j'aime plus Paris :: Fiches validées-