AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 oli - without you i am colour-blind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

× pseudo : luminescence.
× messages : 13
x points : 10
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : vingt ans

MessageSujet: oli - without you i am colour-blind   Mer 26 Oct - 20:52
Olivier Roy

« vous n'avez très certainement pas les défauts de vos qualités !  »
Ω Prénom : Olivier Ω Nom  : Roy Ω Âge : vingt-ans Ω Profession / Occupation : libraire Ω Quartier de résidence : ici Ω Statut civil : en couple Ω Orientation sexuelle : gay Ω une passion : les livres, la musique et Suliac Ω un vice : la drogue, les cachets principalement et depuis peu la drogue dure Ω votre groupe : envie

On dit de moi que je suis sensible
tu es venu au monde avec une soeur jumelle Ω vous êtes né dans une famille très, très religieux qui faisait en quelque sorte parti d'une secte et qui était très fermée d'esprit Ω tu as toujours dû jouer au bon petit fils à ses parents, tu as fait donc de bonnes études Ω tu as une véritable passion pour les livres, tu adores lire. ton père t'a un jour emmener dans la libraire de son frère, donc ton oncle et tu en presque plus jamais ressorti Ω là-bas tu y a rencontré ton petit ami Suliac qui t'a en quelque sorte sauvé la vie après la fausse mort de ta soeur. Ω tes parents l'ont fait passer pour morte après un accident que vous avez eu tous les deux après une soirée trop arrosée tout ça qu'ils ne pouvaient tolérer une lesbienne sur leur toi Ω tu as très mal vécu sa mort, tu ignorais tout de cette histoire. et en plus de ça tu as toi aussi fait ton coming out. tes parents te mirent aussi à la porte mais ce fut surtout la descente en enfer pour toi Ω tu sombras dans les médicaments et dans la prostitution pour pouvoir te les payer. du moins jusqu'à que Suliac, que tu avais déjà croisé plusieurs fois à la librairie vienne te secouer un peu. Ω tu as remonté alors la pente du moins jusqu'à ce que ta soeur refasse surface, t'annonce qu'elle n'est pas morte mais qu'elle est à présent vraiment mourante. Ω peu de temps après tu rechutes dans la drogue après son décès précipité bien que prévisible. et là tu ne fais pas les choses à moitié, tu y vas carrément à l'héroïne. Ω tu t'éloignes de plus en plus de Suliac alors que votre relation bat déjà de l'aile notamment à cause de Mattie mais vous êtes toujours rester ensemble, vous étant juré de ne jamais plus vous séparer. Ω la nouvelle claque qui t'a fait réagir est quand ton oncle te vira de la librairie où tu travaillais jusqu'à ce jour. ce fut un vrai électrochoc et tu décidas de te reprendre en main. tu fis une cure de désintoxication pendant un mois. Ω une fois soigné vous êtes parti Suli et toi pour Paris. pour une nouvelle vie.
c'est une question de principes
Ω Qu'est-ce qui fait de vous quelqu'un d'horrible ? tu ne penses pas être particulièrement horrible. Peut-être juste un peu égoïste parfois et ta mauvaise humeur du au manque pourrait te rendre assez infecte avec tes proches. Mais tu serais incapable de faire du mal à quelqu'un volontairement.

Ω Quel est le défaut qui vous agace le plus chez les autres ? le manque d'ouverture d'esprit. Le fait de ne ne croire que ce que l'on voit, de ne s'ouvrir à rien ni à personne. Tes parents sont comme ça, totalement fermés dans leur religion inconscient du monde qui les entoure.

Ω Que vous inspirent les parisiens  ? les Parisiens te font bien rire, tu as entendu pas mal de cliché sur eux, mais tu n'y crois pas vraiment. Pour l'instant tu les trouves sympas, ils ont pas plus de défaut que d'autres Français.

Ω Quelle est la pire chose que vous ayez faite ? y a t-il vraiment besoin d'en parler encore ? Certainement de ne pas t'être battu contre ton addiction, d'en arriver à te prostituer...

Ω Quelle est votre meilleure qualité ? l'honnête peut-être. C'est toujours plus dur de trouver des qualités plutôt que des défauts mais tu n'es pas capable de mentir et ça doit être plutôt rassurant pour ton entourage de savoir qu'ils n'ont pas un menteur près d'eux.

Ω Qu'appréciez-vous le plus chez les autres ? leur ouverture d'esprit, leur personnalité... tu n'aimes pas les personnes superficielles, tu aimes rencontrer de nouvelle personne différente de toi.
Ω Pseudo : luminescence. anciennement sleep.walking Ω Prénom : Mallaury ou juste Mallo Ω Âge : vingt-deux ans Ω Présence sur le forum : je jure solennellement (que mes intentions sont mauvaises) de faire au mieux pour venir un peu tous les jours Ω Crédits : moi :) Ω Code du règlement : ici Ω Commentaires / remarques : prout Ω autres précisions : prout ?  


Dernière édition par Oli Roy le Lun 31 Oct - 22:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : luminescence.
× messages : 13
x points : 10
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : vingt ans

MessageSujet: Re: oli - without you i am colour-blind   Mer 26 Oct - 20:52
titre de l'histoire

« vous n'avez très certainement pas les défauts de vos qualités !  »

tu as toujours vécu à Biarritz jusqu'à présent. toute ta famille y est depuis des générations et des générations ils n'ont jamais cherché à aller voir l'herbe verte dans d'autres villes de France ou d'ailleurs. ce que tu regrettes presque parfois car tu ne connais donc que Biarritz. tu es né bien accompagné d'une soeur jumelle dans une famille très, très religieuse et très fermée d'esprit. autant ta jumelle que toi n'avez eu d'autre choix que de suivre les mêmes traces que tes parents. tu y croyais même dure comme fer en Dieu tandis que Mattie, ta soeur, beaucoup moins. il faut dire que vos parents étaient très à fond là dedans, faisant partie d'une sorte de secte... bizarre, vous étiez traité comme des fous dans le quartier. tu ne voyais pas bien pourquoi. vous avez toujours été élever pour être des enfants modèles, petit fils et petite fille à leur parent vous deviez être irréprochable, intelligent, incroyable à l'école et avoir une confiance aveugle en Dieu. ce qui était franchement pas gagné. pour ta part tu étais plutôt bon élève, tu as toujours tout fait comme tes parents le demandaient. tu n'étais pas parfait, de loin pas mais tu leur convenais... bien plus que Mattie en tout cas. Mattie était loin d'être bête, mais l'école ce n'était pas son truc, elle n'était pas faite pour faire semblant d'être parfaite. c'était toujours elle la rebelle de la paire que vous faisiez. vous étiez très, très proche, mais vous étiez aussi très différent l'un de l'autre. c'est ce qui a sûrement fait qu'un jour, Mattie disparu. subitement. sans que tu te rendes comptes de rien ou presque.

c'était après une soirée très arrosée où vous étiez allé tous les deux. dix-huit ans passé, c'est l'âge où on aime sortir, boire, faire la fête, ne se poser aucune question, ou presque du moins. c'est aussi l'âge où on a tendance à faire des conneries. des grosses souvent. il était quelque chose comme quatre heures du matin quand vous avez décidé de rentrer. vous étiez comme deux crétins à vous tester pour savoir lequel des deux était le moins bourrer pour pouvoir rentrer en voiture. test stupide "essaie de marcher le plus droit possible" "tiens tant de temps sur un pied sans chuter" "tu vois combien de doigts là ?" il s'avérait que c'est Mattie qui gagna à ce jeu-là mais tu as toujours regretté que vous n'ayez pas plutôt décidé de prendre un taxi ou de rentrer à pied même si c'était loin. Mattie, a perdu la maitrise du véhicule et à violemment percuté un arbre, t'entrainant dans le coma avec diverses fractures un peu partout et pour Mattie... hé bien tu ne sauras jamais trop. quand tu t'es réveillé ce sont tes parents qui t'ont annoncé son décès. tu n'arrivais pas à y croire. tu ne voulais pas y croire. elle ne pouvait pas être morte... pas sans toi. vous êtes né ensemble, vous mourriez ensemble. c'est ce que tu n'as cessé de te répéter tout ce temps même quand tu étais enfermé dans ce foutu motel, à te prostituer pour pouvoir te payer de l'oxy, un antidouleur qu'on t'avait administré quand tu étais à l'hôpital et dont tu étais devenu complètement accro une fois sorti. ça tournait en boucle dans ta tête... du moins jusqu'à qu'il arrive. qu'il vienne te sauver. tu étais au plus bas à ce moment-là. ta soeur était morte, tes parents t'ont mise dehors de chez eux après que tu aies fait ton coming out... la totale.

tu as toujours adoré lire. ton père t'emmenait souvent dans la librairie de son frère et donc de son oncle. tu pouvais y passer des heures et des heures à en oublier de te nourrir et de boire rien que pour lire le plus possible. puis plus qu'une habitude c'est devenu un besoin alors tu as fini par y aller tout seul, sans ton père. là-bas, tu n'avais pas besoin d'acheter les livres, parfois tu les lisais au fur à mesure, parfois tu les empruntais en promettant à ton oncle que tu en prendrais bien soin. tu n'achetais rarement mais tu en avais toujours des piles pas possible dans ta chambre. cette librairie c'est un peu ton refuge, l'endroit ou tu te sens le mieux et où tu peux tout oublier. souvent, c'est à travers les livres d'un bon roman que tu te perds mais c'est aussi parfois dans ses yeux à lui. à ce garçon qui semble tout aussi amoureux que toi des livres. il est client chez ton oncle depuis très très longtemps, tu ne te souviens pas exactement depuis quand mais tu l'as presque toujours connu. vous vous êtes très rarement parlé. parfois juste un "bonjour", "au revoir", rien de plus. mais tu lui lançais souvent de longs regards, le détaillant, le voyant évoluer dans ses lectures et d'ailleurs tu t'arrangeais toujours pour lire les mêmes bouquins que lui. il avait bon goût. au fur et à mesure que tu grandissais et aussi que tu découvrirais ton homosexualité, tu as réalisé que le jeune homme t'attirait beaucoup. et que même si vous ne parliez pas ensemble, qu'il t'attirait énormément. tu étais déjà totalement amoureux de lui. rien qu'en le regardant. et ce fut le cas pour lui aussi. c'est triste que votre amour l'un pour l'autre fut prouvé par tes conneries mais ça vous a rapproché. c'est Suliac qui t'a sauvé de la dépression après la mort de ta soeur. à sa manière, il a mené son enquête pour te retrouver, s'inquiétant de ne plus te voir à la librairie et ayant eu vent de ton oncle que tu n'allais pas bien du tout en ce moment et que tu avais disparu. sa visite au motel eu comme un déclic pour toi. le voir, s'inquiéter pour toi et voir dans son regard toute la pitié qu'il avait envers toi dans cette situation te fit réaliser à quel point tu étais bien bas... mais pas que. si il était venu jusqu'à toi c'est peut-être parce qu'il t'appréciait un minimum. et ce fut un peu ta motivation pour remonter la pente, lentement, difficilement mais tu l'as remonté quand même arrêtant au fur et à mesure l'oxy et ayant plusieurs fois pas mois des séances chez un psy.

tu vivais l'amour parfait avec Suliac. vous alliez à votre rythme. tu n'étais pas franchement habituer à avoir une relation. tout ce que tu y connaissais était que de l'expérience hétéro et sinon de prostitution... on a connu plus romantique concernant ce dernier point. mais ça ne semblait pas poser de problème à Suliac. puis il arriva un nouveau chamboulement dans ta vie. tandis que tu commençais peu à peu à faire le deuil de ta soeur, il s'avéra que celle-ci n'était pas morte. non. c'est d'ailleurs elle qui est venu te l'annoncer en personne tandis que tu travaillais à ton nouveau poste à la libraire de ton oncle. elle était belle et bien vivante. tes parents avaient profité de l'accident pour la virer elle aussi de la maison alors qu'elle venait de faire son coming out... même schéma que toi ou presque mais tu ignorais tout ça. Mattie était bien là mais en très mauvaise santé, cancer du sein, et ça elle s'est bien gardée de te le dire. c'est Suliac qui finit par te l'avouer, après avoir gardé un long moment le secret. secrétaire médical, Mattie était une des patientes du médecin chez qui il travaille. et il a gardé le secret pendant tout ce temps... tu lui en as beaucoup voulu et vous êtes séparé pendant de très très très longues semaines... vous avez beaucoup souffert autant l'un que l'autre, tu as rechuté dans l'oxy n'arrivant pas à supporter le cancer de ta soeur ainsi que ta séparation avec Suliac. ta soeur n'allait peut-être pas s'en sortir et pour de vrai cette fois. l'idée t'était insupportable. mais vous avez fini par vous recoller, tu avais besoin de lui, tu ne pouvais déjà plus vivre sans lui. puis Mattie mourra. précipitamment même si tu savais qu'elle était condamné et ça a été pire que tout pour toi. pire que la première fois. tu te demandes encore parfois comment tu peux être encore vivant après tout ça.

tu n'étais plus que l'ombre de toi même. tu tentais durement de survire, de sourire un peu à Suliac mais c'était dur et tu étais plus que jamais drogué à l'oxy. tu ne pouvais pas ne pas être sobre, tu ne pouvais pas ne pas en consommer. ça te permettais d'oublier, de ne pas y penser. pendant cette période là, tu avais plus du zombie que de l'humain et tu sais que c'était très dur pour Suli de vivre avec toi, tu t'en rendais bien compte que tu lui menais la vie dure. puis l'oxy ne t'a plus suffis et as plongé dans la drogue dure et là c'était le début de la fin. le début du néant. Suliac ne t'a pas quitté, il t'a promis de ne pas le faire, mais il s'est déconnecté y avait plus vraiment de communication entre vous. comment pourrait-il y en avoir avec un mec à peine conscient ? à force d'être mal en point et de faire des conneries ton oncle t'a viré mais plus dans le but de faire réagir. se fut une véritable claque pour toi. cette librairie c'était ton coin de paradis et y travailler t'aidait un peu à te sentir mieux. là tu te sentais comme privé de la drogue la plus puissante qu'il puisse exister. celle de la passion. ce jour-là, ce jour où tu t'es fait virer tu es allé par toi-même dans un centre de désintoxication. sans rien dire à personne tu t'y es inscrit, ils ne pouvaient te prendre que dans deux jours mais c'était suffisant pour toi, pour t'organiser. tu ne voulais pas te soigner. tu ne voulais pas arrêter de consommer de la drogue, tu voulais continuer à oublier ce à quoi tu ne voulais pas penser. mais dans ta vie il y avait trois choses importantes, trois dont tu ne peux pas te séparer sans en crever de douleur. les livres, donc la librairie, ta soeur, qui t'a littéralement arraché un bout de ton âme en mourant et Suliac qui était incontestablement l'autre moitié de ton âme. les trois étaient en train de te glisser entre les doigts et ça, ça valait toutes les drogues et toutes les cures de désintoxication du monde.

un mois plus tard, tu roulais loin de Biarritz avec Suliac assit à côté de toi dans la voiture remplie pleine à craqué de toutes vos affaires, c'est-à-dire rempli à trois quart de livres. ta cure se passa très rapidement, peut-être trop mais tu ne voulais plus qu'une chose, tourner la page et vivre une vraie histoire avec Suli, arrêter de l'inquiéter avec tes problèmes même si tu te sentais encore très faible psychologiquement et que le manque te rongeait encore sans cesse l'estomac. vous étiez parti pour une nouvelle vie ici à Paris et tu comptes bien rendre enfin ton homme heureux.


Dernière édition par Oli Roy le Lun 31 Oct - 21:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : albatross
× messages : 55
x points : 36
× date d'inscription : 04/10/2016
→ âge : 21

MessageSujet: Re: oli - without you i am colour-blind   Mer 26 Oct - 20:55
BIENVENUE ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : luminescence.
× messages : 13
x points : 10
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : vingt ans

MessageSujet: Re: oli - without you i am colour-blind   Mer 26 Oct - 21:30
Evaaaaan
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : delancey.
× messages : 90
x points : 29
× date d'inscription : 23/10/2016
→ âge : 35 yo.

MessageSujet: Re: oli - without you i am colour-blind   Mer 26 Oct - 21:41
ay, troye, mon ange. un très joli choix.
hâte d'en lire plus, et bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : BOHEMIAN RHAPOSDY
× messages : 138
x points : 121
× date d'inscription : 01/10/2016
→ âge : 20 ans

MessageSujet: Re: oli - without you i am colour-blind   Jeu 27 Oct - 0:35
Je sens venir un truc très intéressant à l'horizon Hâte d'en apprendre un peu plus
Bienvenue sur le forum & bon courage pour la fiche tout pareil, la CB est ton amie si tu veux faire des petits break dans l'écriture

_________________
another one bites the dust
Are you happy, are you satisfied, How long can you stand the heat ? Out of the doorway the bullets rip... to the sound of the beat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : TheBlackWook
× messages : 72
x points : 17
× date d'inscription : 08/10/2016
→ âge : 24 ans

MessageSujet: Re: oli - without you i am colour-blind   Ven 28 Oct - 16:41
Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : luminescence.
× messages : 13
x points : 10
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : vingt ans

MessageSujet: Re: oli - without you i am colour-blind   Ven 28 Oct - 21:04
Merci beaucoup tout le monde, j'espère que mon petit Oli vous plaira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Bohemian Rhapsody
× messages : 190
x points : 127
× date d'inscription : 13/10/2016
→ âge : 31 ans

MessageSujet: Re: oli - without you i am colour-blind   Mar 1 Nov - 16:21
BRAVO, TU ES OFFICIELLEMENT VALIDÉ(E)


Encore désolée de ne pas avoir lu hier soir à ma décharge, mon week end a été assez intensif Arrow je suis un peu décalquée. Toujours est-il que ta fiche est très fluide et agréable à lire et que j'ai hâte de voir évoluer Oli ici J'ai beaucoup aimé

Je t'invite d'ores et déjà à aller créer ta fiche de liens en n'oubliant pas de la compléter un minimum pour que les membres puissent avoir une idée de ton personnage ce qui leur permettra de trouver plus facilement des liens   Toute la gestion courante et les demandes afférentes à ton personnage se trouvent par ici.

Tu trouveras également ici même un petit registre des lieux disponibles pour rp sur le forum.

Enfin, n'hésite pas à contacter le staff si tu as la moindre difficulté sur le forum, pour trouver des liens, rp, ou pour toute autre raison

Have fun  

_________________
sorry that I couldn't get to you
c'est ma peine ma peine plus que la haine... oh ma route, oh ma plaine... dieu que j'ai mal. au diable toi et tes apôtres, je m'en vais. › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : luminescence.
× messages : 13
x points : 10
× date d'inscription : 26/10/2016
→ âge : vingt ans

MessageSujet: Re: oli - without you i am colour-blind   Mar 1 Nov - 16:41
Y a pas de soucis t'inquiètes x)
Merci pour la validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: oli - without you i am colour-blind   
Revenir en haut Aller en bas
 

oli - without you i am colour-blind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» règles floues sur le nob qui dirige les blind'boyz
» Les Blind'boyz: un gadget ?
» Blind Test [Nouveau Jeu]
» Blind-Test du forum - Thématique "Chansons pourries"
» cout d'un nob blinboyz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE TERRIBLE PEOPLE  :: I LOVE RIEN, I'M A PARISIEN :: j'aime plus Paris :: Fiches validées-