AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peter Ambroziak ♠ We don't need no education

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

× pseudo : Mirage
× messages : 54
x points : 53
× date d'inscription : 05/10/2016
→ âge : 20 y.o.

MessageSujet: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   Mer 5 Oct - 4:13
Peter Mikołaj Ambroziak

« I'm not weird, I'm just different. »
Ω Prénom : Peter Ω Nom  : Ambroziak Ω Âge : 20 y.o. Ω Profession / Occupation : Boulanger Ω Quartier de résidence : ici Ω Statut civil : Célibataire Ω Orientation sexuelle : Bisexuel Ω une passion : Le dessin Ω un vice : L'ignorance

On dit de moi que je suis stupide
Hybride indésirable d’une polonaise et d’un anglais toxicomanes, Peter est mal parti dès son premier souffle. Il vécut une vie de reclus jusqu’à l’âge adulte, qui le priva de toute forme d’éducation. L’analphabète se plonge alors dans le dessin, son seul moyen d'expression, dans lequel il va créer son propre monde imaginaire. Il a développé un réel talent dans ce domaine, et ne sort jamais sans son carnet à dessins, qu’il remplit à longueur de journée. Ça lui permet de combler un peu sa solitude.
Quelques année plus tard, on le diagnostiquera autiste. Ce trouble expliquera son incapacité à gérer ses émotions et son déficit d’empathie. Intérieurement, il boue d’être si différent, et il n’est pas rare qu’il soit sujet à de violentes crises de colère. Il possède par ailleurs une mémoire particulièrement développée et retient aisément tout ce qu'on lui enseigne.
Socialement, il n’a eu qu’une seule amie (humaine et réelle), sur une courte durée. Côté cœur, il n’a jamais eu aucune relation amoureuse, et le sexe est encore une expérience parfaitement inconnue pour lui. Il n'a pas vraiment de codes de conduite en société et se contente donc d’imiter ses semblables.
La barrière entre le bien et le mal reste également flou, et il n’est pas rare qu’il en vienne aux mains pour régler de simples petits problèmes.
Il est un parfait novice en matière de nouvelles technologies, aussi n'espérez pas tout de suite lui envoyer des SMS ou le taguer sur Facebook.
Il vient tout juste d’arriver à Paris, la plus grande ville qu’il n’ait jamais visitée. Il est complètement perdu et ne connait personne, à part une boulangère bienveillante qui lui a offert, malgré ses tares, une place d’apprenti. Son seul rêve est désormais d’avoir une vie normale et des amis.
c'est une question de principes
Ω Qu'est-ce qui fait de vous quelqu'un d'horrible ? Euh… On m’a dit un truc du genre, enfin je sais pas si tu connais le mot empalie … Empa … Empathie. Ouais, l’empathie ! Tu vois ce que c’est ? Bah, on m’a dit que j’en avais pas.

Ω Quel est le défaut qui vous agace le plus chez les autres ? Ça m’énerve quand les gens arrivent en retard. Parce que je me retrouve à attendre, et je sais jamais quoi faire en attendant. Ouais, ça m’énerve ça.

Ω Que vous inspirent les parisiens ? Les parisiens qui vivent à Paris ? Ils m’inspirent ? Comme quand on prend de l’air avec son nez ? Je comprends pas la question …

Ω Quelle est la pire chose que vous ayez faite ? Je sais pas trop … En venant ici, j’ai traversé alors que le bonhomme était rouge. Ça compte, non ?

Ω Quelle est votre meilleure qualité ? Je sais dessiner. Et j’aime bien les animaux aussi. Oui, ça fait deux, mais c’est parce que je dessine souvent des animaux, alors ça va un peu ensemble.

Ω qu'appréciez-vous le plus chez les autres ? J’aime bien quand les gens veulent qu’on soit amis. J’en ai eu un, une fois, c’était cool !
Ω Pseudo : Mirage Ω Prénom : Estelle Ω Âge : 21 ansΩ Présence sur le forum : La plus régulière possible Ω Crédits : Bazzart & Tumblr Ω Code du règlement : Eiffel Tower Ω Commentaires / remarques : Happy de vous retrouver  :slurp:  Ω autres précisions : ici  


Dernière édition par Peter Ambroziak le Jeu 6 Oct - 11:01, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Mirage
× messages : 54
x points : 53
× date d'inscription : 05/10/2016
→ âge : 20 y.o.

MessageSujet: Re: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   Mer 5 Oct - 4:13
Lost Boy

« Don't grow up. It's a trap  »

”C’est un petit garçon, il est vivant !
- Shit.
- Ja pierdolę”


Dès sa naissance, il n’avait pas été gâté par la vie. Progéniture indésirable d’un couple chevronné d’héroïnomanes, son développement prénatal avait été pour le moins inattendu. Quand ils se sont aperçus de la grossesse, l’anglais et la polonaise se sont longuement fixés, avant de décider d’un commun accord de se faire une injection plus forte que d’ordinaire pour oublier.
La réalité avait évidemment fini par les rattraper, et quelques semaines plus tard, il avait poussé son premier cri. L’anecdote voudrait qu’il soit né dans une grange, comme l’enfant de Dieu qui est en fait Dieu lui-même, et aussi l’esprit saint, mais personne n’a écrit de livre à son sujet. Par contre, le vétérinaire qui l’a mis au monde se souvient parfaitement de cette journée. Le corps minuscule du nouveau-né, pas tout à fait développé, et ses hurlements sous l’effet du manque d’opiacés. Ce fut la dernière fois qu’il fut en contact avec la substance. Le vieil homme avait bien cru qu’il allait y passer. En partant, il leur avait rappelé d’aller faire recenser leur marmot à la mairie du village, mais évidemment, les nouveaux parents ne s’étaient pas donné cette peine.


“Where are we going?
- Shh, draw something.”


Ses parents avaient entrepris quelques mois avant sa naissance un voyage en caravane, à rouler de fermes en fermes. Ils racontaient à qui voulaient l’entendre qu’ils rêvaient de visiter le pays de l’amour. La vérité était simplement qu’ils devaient quitter urgemment l’Angleterre après plusieurs arrestations pour possession de stupéfiants. La France, ils s’en fichaient, c’est simplement que c’était pas loin et plutôt accueillant. Ils roulaient dans les campagnes les plus désertés, s’arrêtant pour donner un coup de main à des locaux en échange de repas chauds et quelques billets. Leurs haltes se prolongeaient facilement sur plusieurs mois.
C’est en compagnie des paysans que Peter apprit le français. On lui enseigna également très tôt à traire les animaux, compter les moutons, vider les râteliers, labourer les champs et façonner son pain. Avec la curiosité naturelle, l’imagination et la naïveté d’un enfant d’environ cinq ans, il narrait en trois langues différentes des histoires grandiloquentes à ses meilleurs amis l’âne et la chèvre.


”Dad, why I can’t go to Neverland? I want to be a Lost Child.
You have parents, Peter.”


Allongé dans l’herbe, un carnet à dessins bien garni sur son torse, le jeune Peter essayait de fixer le soleil brûlant du sud de la France en plissant ses paupières. Des larmes scintillèrent au coin de ses yeux clairs. Il attrapa son bloc-notes et, agitant violement sa plume, il couvrit sa dernière œuvre d’une pluie d’encre.

« Mikołaj, chodź tu ! »

Sagement, le jeune homme posa ses crayons, une fleur au coin de ses lèvres, pour rejoindre sa mère dans le champ voisin. Il savait pertinemment ce qu’il avait à faire, aussi, il n’attendit pas qu’elle le lui demande pour prendre place sur le tracteur et la remplacer. Sa maternelle tourna les talons pour rejoindre la maison, laissant seul son môme d’environ une décennie travailler.


”Shit! What’s this? It’s huge!
It’s a building, Peter.
How many people live here?
Shut up, your mum is sleeping.”


Le jeune homme se souvient parfaitement de sa première rencontre avec la ville. Il avait alors environ 17 ans et commençait tardivement son entrée dans l’adolescence. Sa mère, quant à elle, était plutôt en phase terminale de sa vie d’adulte. Son père avait concédé rejoindre une petite bourgade proche pour la faire examiner par un médecin.
Peter, qui n’avait connu que les champs et les forêts, était descendu de la caravane avec des yeux étonnés. Jusqu’alors, il ignorait parfaitement l’existence des cités, et du regroupement des populations. Il n’avait jamais vu autant de personnes, de tous les âges, de tous les genres, marcher sur un sol étrange, sans se parler. Il fit quelques pas, mais l’odeur aigre du bitume l’étouffait, le vrombissement des voitures l’assourdissait, la pollution le prenait à la gorge. Il frotta ses yeux rougis et aida son père à porter le corps inconscient de son autre parent dans l’hôpital.


”Face quoi? Facebook? Non, moi j’ai juste un carnet à dessins.”

Sa mère décéda le mois suivant. Son père tenta une cure pour soigner son addiction. Lui, il découvrait durement la vie en société. Il se heurta à des notions jusqu’alors impensables, par exemple le vol, internet, la prison, les portables, les règlements, l’école et la nécessité de l’argent. Mais surtout, il se rendit compte que tout le monde était capable de lire et écrire. Ça commençait par les noms des rues, puis les menus des fast-foods et enfin les écriteaux « Propriété privée » et « Défense de s’asseoir ici ». Il ignorait sa date de naissance, mais il devait avoir environ 18 ou 19 ans, et il en voulait beaucoup à son père. Moins à sa mère, puisqu’il ne pouvait plus le lui reprocher.
Pourquoi ils l’avaient rendu différent ?


”Une pièce d’identité ? C’est quoi ? Ça vaut plus ou moins qu’une pièce de 2€ ? ”

Sa première rencontre avec une autorité gouvernementale se solda par une visite au commissariat. L’agent, au début persuadé qu’il se moquait ouvertement de lui, avait fini par réaliser avec stupeur sa déconcertante sincérité. Son étonnement grandit encore lorsqu’il découvrit que le jeune homme face à lui n’avait officiellement jamais existé.


"Tu es autiste, Peter.
- Je vais devoir prendre des médicaments et tout ça?
- Ce n'est pas quelque chose qui se soigne.
- Je vais mourir alors?"


Il fut récupérer par les services sociaux, qui le placèrent dans un centre d’accueil. Au bout de deux mois, ils le mirent à la porte, avec soulagement, après qu’il ait envoyé un de ses camarades à l’hôpital. Un orphelin, heureusement pour eux. Son intégration avait été un désastre, et son égo personnel avait été heurté de plein fouet, entre deux rires méprisants. Il avait pris pour habitude de les faire taire de ses poings.


”Dad, I have a friend. A human one, her name is Léa!
- Pack your things, we’re leaving France. It’s not our country. Look at you.”


Pour la première fois, il s’opposa fermement à l’autorité parentale suprême. Au fil du temps, le carnet qu’il traînait partout s’était rempli d’esquisses de rébellion. Il avait vu un film sur la Révolution Française. Il avait décidé de faire pareil. Et il irait à Paris.

« No. »

Les rides semblèrent s’enfoncer un peu plus sur le visage malade qui affichait de l’étonnement.

« Why ?
- I hate you.
- What are you …
- Shut up, you destroyed my life.
- So what? You’re the Lost Child you ever wanted to be. Go out, stupid idiot. »

Les poings du jeune adulte se serrèrent tandis que ses pupilles lançaient des éclairs à son paternel. Sans réfléchir, son bras se déroula et ses doigts crispés heurtèrent le visage tout proche. Le rictus hautain de ce dernier devint étonnement, puis douleur quand du sang s’écoula abandonnement du nez fracturé.

Peter claqua la porte derrière lui. Il n’était pas stupide, plus personne ne lui dira jamais ça, vous verrez. Et il partait à Paris.



Dernière édition par Peter Ambroziak le Jeu 6 Oct - 9:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : spf
× messages : 63
x points : 63
× date d'inscription : 01/10/2016
→ âge : 31 ans

MessageSujet: Re: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   Mer 5 Oct - 4:55
Bienvenue officiellement sur le forum ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : albatross
× messages : 55
x points : 36
× date d'inscription : 04/10/2016
→ âge : 21

MessageSujet: Re: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   Mer 5 Oct - 5:09
I'M FUCKING COOK MATE !!!

Bienvenue !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : delancey.
× messages : 164
x points : 131
× date d'inscription : 04/10/2016
→ âge : twenty one, barely.

MessageSujet: Re: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   Mer 5 Oct - 9:10
o'connell est trop coul on le voit tellement trop peu. j'ai hâte d'en lire plus
puis bienvenue aussi, c'est coul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : scarlett glasses (Julia)
× messages : 128
x points : 114
× date d'inscription : 01/10/2016
→ âge : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   Mer 5 Oct - 10:07
Ouh, le garçon a l'air prometteur What a Face bienvenue parmi nous et bon courage avec ta fiche !

_________________
Broken skies, heartaches that flowers won't mend. Say goodbye, knowing that this is the end. Tender dreams, shadows fall, love too sweet, to recall. Dry your eyes, face the dawn, life will go on.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : BOHEMIAN RHAPOSDY
× messages : 138
x points : 121
× date d'inscription : 01/10/2016
→ âge : 20 ans

MessageSujet: Re: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   Mer 5 Oct - 11:53
Bienvenue sur le forum
N'hésite pas à contacter le staff si besoin & bon courage pour ta fiche

_________________
another one bites the dust
Are you happy, are you satisfied, How long can you stand the heat ? Out of the doorway the bullets rip... to the sound of the beat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Mirage
× messages : 54
x points : 53
× date d'inscription : 05/10/2016
→ âge : 20 y.o.

MessageSujet: Re: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   Jeu 6 Oct - 10:01
Merci à tous pour votre accueil :slurp:
Fiche normalement terminée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : BOHEMIAN RHAPOSDY
× messages : 138
x points : 121
× date d'inscription : 01/10/2016
→ âge : 20 ans

MessageSujet: Re: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   Jeu 6 Oct - 20:27
BRAVO, TU ES OFFICIELLEMENT VALIDÉ(E)


Jolie fiche C'est un personnage très original et j'aime beaucoup ce que tu as choisi de développer, j'ai hâte d'en lire davantage

Si ça te va, je te propose de te rejoindre le groupe de la paresse ? Si ça ne te va pas, n'hésite pas à demander un autre groupe. J'attends ton feu vert pour t'ajouter

Je t'invite d'ores et déjà à aller créer ta fiche de liens en n'oubliant pas de la compléter un minimum pour que les membres puissent avoir une idée de ton personnage ce qui leur permettra de trouver plus facilement des liens Toute la gestion courante et les demandes afférentes à ton personnage se trouvent par ici.

Tu trouveras également ici même un petit registre des lieux disponibles pour rp sur le forum.

Enfin, n'hésite pas à contacter le staff si tu as la moindre difficulté sur le forum, pour trouver des liens, rp, ou pour toute autre raison

Have fun

_________________
another one bites the dust
Are you happy, are you satisfied, How long can you stand the heat ? Out of the doorway the bullets rip... to the sound of the beat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : Mirage
× messages : 54
x points : 53
× date d'inscription : 05/10/2016
→ âge : 20 y.o.

MessageSujet: Re: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   Jeu 6 Oct - 23:21
Merci Paresse ou colère, ça m'est égal, je vous laisse choisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Peter Ambroziak ♠ We don't need no education   
Revenir en haut Aller en bas
 

Peter Ambroziak ♠ We don't need no education

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Peter Retep
» Peter Lentz [Validée]
» Nouveauté possible grâce à Peter Jackson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE TERRIBLE PEOPLE  :: I LOVE RIEN, I'M A PARISIEN :: j'aime plus Paris :: Fiches validées-