AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tristan Faure ♦ Despicable me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

× pseudo : A KIND OF MAGIC
× messages : 107
x points : 104
× date d'inscription : 18/10/2015
→ âge : 24

MessageSujet: Tristan Faure ♦ Despicable me   Sam 1 Oct - 21:18
Tristan Adrien Faure

« that's all.  »
Ω Prénom : Tristan Ω Nom  : Faure Ω Âge : 24 Ω Profession / Occupation : étudiant en philosophie Ω Quartier de résidence : 11ème Ω Statut civil : célibataire Ω Orientation sexuelle : bisexuel Ω une passion : emmerder le monde Ω un vice : pourquoi un seul?

On dit de moi que je suis un immonde connard
Tristan a pour but dans la vie de se faire appeler docteur. Pas parce qu'il a fait médecine non, il n'en aurait jamais eu le courage, mais parce qu'il est bien décidé à rester en philo à glander pendant de nombreuses années. Son gros défaut c'est d'être désinvolte, mais le gros problème avec lui, c'est que les défauts en question, il les accumule en les assumant un peu trop au goût des autres. Il a 24ans, aime s'amuser, pourrait s'affilier sans honte à ce qu'on appelle la gauche caviar et est terriblement manipulateur et opportuniste. A côté de ça, c'est un ami sur lequel on peut compter quand il apprécie quelqu'un. C'est un type qui aime bien rigoler, certes au dépens des autres, mais c'est un petit con que voulez vous...
c'est une questions de principes
Ω Qu'est-ce qui fait de vous quelqu'un d'horrible ? C'est très simple, tout fait de moi quelqu'un d'horrible. L'argent de ma famille, le laxisme de ma mère, mon statut de blanc privilégié, et la façon dont je traite les gens qui sont ni marrants, ni canons, ni de gauche. Pour être tout à fait honnête avec vous, je ne suis pas quelqu'un de bien et la tragédie dans tout ça, c'est que ce sont les autres qui le vivent mal. Mon pire défaut c'est d'être carrément vicieux. .

Ω Quel est le défaut qui vous agace le plus chez les autres ? La gentillesse, parce que tout le monde sait en 2016 que cette qualité sert absolument rien. Les gens gentils ça m'énerve et ça me donne pas envie de les connaître. On s'emmerde avec eux quoi.

Ω Que vous inspirent les parisiens  ? Franchement pas grand chose. J'aime bien ceux qui ont des grandes baraques et des terrasses pour pouvoir boire du champagne et regarder les autres gens de haut.

Ω Quelle est la pire chose que vous ayez faite ? J'ai fait boire et enfermé le petit copain d'une nana que j'aimais bien dans un placard en soirée, il est resté là pendant 24h.

Ω Quelle est votre meilleure qualité ? Je suis un homme plein de ressources. Je fourmille toujours d'idées, d'ailleurs préparez vous tous pour un nouveau siècle des lumières, car je serai bientôt doctorant en philosophie. 

Ω Qu'appréciez-vous le plus chez les autres ? Qu'ils soient vraiment horribles, histoire de me sentir parfaitement à l'aise avec mon horrible personnalité.
Ω Pseudo : A KIND OF MAGIC Ω Prénom : Cécile Ω Âge : 26 Ω Présence sur le forum : 7/7 Ω Crédits : shyia right ? Ω Code du règlement : y'en a un ? Ω Commentaires / remarques : ici Ω autres précisions : Il y a un pixel qui....  


Dernière édition par Tristan Faure le Sam 1 Oct - 23:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : A KIND OF MAGIC
× messages : 107
x points : 104
× date d'inscription : 18/10/2015
→ âge : 24

MessageSujet: Re: Tristan Faure ♦ Despicable me   Sam 1 Oct - 21:18
titre de l'histoire

« vous n'avez très certainement pas les défauts de vos qualités !  »

Ah ! le retour à Paris de l'enfant prodigue... Un sourire conquérant se dessine sur les lèvres de Tristan Faure qui descend de l'eurostar avec une énorme valise pleine de souvenirs et d'histoires à raconter. L'envie de se jeter sur la première boulangerie du quartier est évidemment présente, mais il n'est pas vraiment question de s'attarder gare du nord où d'ici quelques pas seulement, on commencera déjà à l'alpaguer pour une cigarette où deux trois pièces qu'il n'a de toute façon aucune intention de céder au premier SDF venu. Malgré son engagement dans le social et les beaux idéaux qu'il défend avec tous les bobos de son cercle d'amis, M. Faure ne fait pas vraiment dans la charité. Il a d'ailleurs hâte d'annoncer son retour à son groupe d'amis parisiens, ne serait-ce que pour vérifier qu'ils sont toujours sur la même longueur d'ondes et qu'ils ne se retrouvera pas seul avec Andrea lors de la fête que son excentrique de mère donne en son honneur dans la soirée. Tristan s'est contenté de donner quelques nouvelles via twitter, mais de manière générale, la philosophie qui consiste à dire loin des yeux, loin du cœur est quelque chose qui fait tout à fait partie de sa mentalité de merde, pour ce qui est d'Andrea, il ne peut malheureusement pas en dire autant. Ce connard arrive à l'irriter à distance. Oxford lui manquera, les mojitos du Carling au moins autant. Content de rentrer tout de même, il hèle un taxi, l'alternative métro n'étant réservée qu'aux fin de soirées plus underground où on se tient les cheveux et ou on vomit ses tripes sur le pavé.

Paris n'a pas changé, et la familiarité le met de bonne humeur. Il s'emmêle un peu les pinceaux avec l'anglais, mais d'ici quelques jours voire quelques verres, tout rentrera dans l'ordre. Et puis, il n'est pas rentré seul, il est accompagné de son ancienne colocataire, ou de sa colocataire tout court d'ailleurs parce qu'il ne compte pas l'abandonner comme ça dans la capitale française après l'avoir convaincue de venir faire une année à l'étranger. Tristan peut s'avérer être un ami fidèle, si toutefois il développe l'estime suffisante pour que la relation fonctionne. Par chance ça été le cas pour la demoiselle qu'il héberge pour l'instant chez sa folle de mère jusqu'à ce qu'ils trouvent tous les deux un grand appart ou s'installer, et oublier de faire la vaisselle pendant une semaine. Bien sur il faudra qu'il y ait une terrasse, ça va de soit.

Arrivé à destination il constate qu'il y a beaucoup d'animation à l'appartement, et des gens qu'il n'aurait pas forcément invité. Pire qui ne seraient pas venus si ils avaient eu un semblant de jugeotte. Se parant d'un sourire des plus hypocrite, Tristan s'offre une coupe de champagne et sourit à Lexia qu'il a déjà servie. « Bienvenue en France. » Un rapide coup d'oeil au reste de la salle suffit à lui indiquer une présence désagréable. Il s'avance vers son cousin et lui offre un sourire hypocrite. « Tu sais, c'est pas parce que ma mère t'invite que tu dois te sentir obligé de venir. Je sais que je t'ai manqué, mais tiens toi un peu Leroy-Duchesne. Tu n'as pas de plaidoirie à préparer, des cours d'arrogance à donner ? »


Dernière édition par Tristan Faure le Dim 2 Oct - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

× pseudo : BOHEMIAN RHAPOSDY
× messages : 138
x points : 121
× date d'inscription : 01/10/2016
→ âge : 20 ans

MessageSujet: Re: Tristan Faure ♦ Despicable me   Dim 2 Oct - 1:16
What a Face

_________________
another one bites the dust
Are you happy, are you satisfied, How long can you stand the heat ? Out of the doorway the bullets rip... to the sound of the beat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tristan Faure ♦ Despicable me   
Revenir en haut Aller en bas
 

Tristan Faure ♦ Despicable me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Duel Tristan. / Napo
» Rebondissement: Mère de Tristan Banon aurait eu une relation consentie avec DSK
» Tristan
» Un bon morceau de viande [pv Tristan]
» MAD PARTY [Pv Tristan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WE ARE TERRIBLE PEOPLE  :: I LOVE RIEN, I'M A PARISIEN :: j'aime plus Paris :: Fiches validées-